Accueil

J’ai grandi sans que tu sois né.
Ni famille, ni rêve, ni envie, Juste moi. Esprit torturé, tortueuse d’esprit. Diable je suis comtesse. Nommé déesse  de la luxure et de la jeunesse éternelle, je nourris ma beauté par les proses de mon esprit.

Chaque mot que je touche je le métamorphose en or, je lui rends sa beauté originelle. Je suis l’opium d’un peuple aux aboie l’espoir des âmes silencieuse et effacer. Mes paroles sont des charmes, des sorts lancés aux hommes, aux femmes mais je ne suis pas sorcière je suis toi.
Je susurre l’envie, le désir je provoque la folie et la psychose, je trouble les corps et rends les cœurs clairs. Nul démon, ange, ensorceleuse ne résiste à ma bouche de feu. Ce feu élément maîtrisé par mes mains de poétesse, la flamme se roule et se tortille à mes pieds. Je la regarde grandir et t’envahir.

Donne-moi l’envie de te voir souffrir.